Auteur

Voir la page complète...

Le livre

La vie et l’œuvre de Simone Weil (1909-1943) sont exemplaires à tous points de vue. Intellectuelle accomplie, femme investie dans les grands combats de son temps, n’hésitant pas à mettre sa propre personne en danger pour aller au contact des êtres les plus démunis afin d’éprouver leur condition, sa pensée est en quelque sorte le reflet exact de son engagement dans l’existence. De la multiplicité des thèmes parcourant son œuvre (la politique, la science, l’art, la religion), mais aussi de la diversité de ses expériences concrètes (militantisme syndical, travail dans les champs, expérience de la vie d’usine, enseignement dans des zones industrielles), ressort pourtant une image unitaire ayant pour centre la notion de travail. En effet, de ses jeunes années dans la classe de philosophie d’Alain à ses réflexions spirituelles plus tardives, la singularité de sa pensée peut être saisie dans cet approfondissement du sens du travail en tant à la fois qu’il définit notre humaine condition et qu’il oriente notre besoin de grandeur spirituelle. Le travail est ainsi chez elle ce thème constant, sujet à d’infinies variations, qui définit son style philosophique comme une manière de « franchir un seuil sans changer de direction »....

Voir la page complète...