Auteur

Voir la page complète...

Le livre

La philosophie se définit généralement comme projet de dévoilement du réel par le seul pouvoir de la raison. Une telle définition de la philosophie aboutit alors à l’exclusion de l’imagination, conçue seulement comme « maîtresse d’erreur et de fausseté », selon la formule de Pascal. C’est avec cette thèse que rompt radicalement la philosophie de Cornelius Castoriadis (1922-1997 : l’imagination devient chez lui puissance de création, que ce soit dans le domaine social, dans celui de l’histoire ou même dans celui qui semble le plus échapper à l’imagination, à savoir le domaine de la rationalité (science, technique, logique). La réalité elle-même ne serait-elle pas, dans une large mesure, le produit de l’imaginaire, qu’il s’agisse de l’imaginaire social ou de l’imaginaire du sujet ? Comment alors articuler alors les dimensions du réel, du rationnel et de l’imaginaire ? Et comment connaître philosophiquement et scientifiquement le réel ? C’est ce que s’efforce de penser cet ouvrage, dans lequel toutes les facettes de l’œuvre multiforme de Castoriadis (de l’ontologie à la politique, en passant par l’épistémologie) sont étudiées....

Voir la page complète...

Actualités

Castoriadis

Plus d'informations