Conférences chinoises de la rue d'Ulm

Conférences chinoises de la rue d'Ulm

Espagne Michel

560 pages

Prix : 45 €

ISBN : 9782354571191

Parution : Novembre 2017

+ Pour en savoir plus

La référence à la Chine devient de plus en plus fondamentale dans le paysage mondial des sciences humaines et sociales. La construction de ponts reliant les chercheurs français à une société et un espace intellectuels trop longtemps réservés à une poignée de sinologues est devenue une exigence du moment à laquelle l’université Fudan et le labex TransferS ont souhaité répondre en organisant une série de conférences, la première rue d’Ulm, qui présente des regards de chercheurs chinois sur l’histoire, la philosophie, les études religieuses, la littérature, etc. Les professeurs Dai Yan, Ge Zhaoguang, Huang Bei, Huang Yang, Jin Guangyao, Li Hongtu, Li Tiangang, Mo Weimin, Sun Xiangchen, Benoît Vermander, Yu Xin ont accepté de délivrer aux auditeurs de l’École normale supérieure (qui accueille maintenant chercheurs et étudiants chinois) un enseignement conçu non comme une introduction à la culture chinoise, mais plutôt comme l’ouverture à un indispensable débat sur des questions communes, un dialogue dont ces conférences se sont voulues le point de départ. Le présent ouvrage, reprenant l’essentiel de ces conférences, a été édité sous la direction de Michel Espagne, directeur du labex TransferS et de Jin Guangyao, directeur du Centre international d’études sur la civilisation chinoise de l’université Fudan (Shanghai), avec la collaboration de Julie Gary, chargée de projets chinois au labex TransferS....
Dénoncer la corruption

Dénoncer la corruption

Chevaliers blancs, pamphlétaires et promotteurs de la transparence à l’époque contemporaine

Monier Frédéric

412 pages

Prix : 30 €

ISBN : 9782354571252

Parution : Avril 2018

+ Pour en savoir plus

La vie politique de nombreux pays est marquée, depuis les années 1980, par la récurrence des scandales de corruption et des affaires politico-financières, et la dénonciation des manquements à la morale civique, des pratiques de favoritisme et des conflits d’intérêts est devenue une question centrale dans nos démocraties. Elle soulève de multiples débats, sur le rôle des dénonciateurs ou des « fuites », sur le droit à l’information, sur les valeurs publiques associées à la transparence. Le recours à l’histoire, clé de l’intelligence du présent, s’impose ici, en lien avec une analyse sociologique des acteurs — très divers : qui sont ces chevaliers blancs de la morale et ces promoteurs de la transparence des xixe et xxe siècles ? De quels vocabulaires et registres usent-ils ? Quels sont les profils sociaux et pratiques prioritairement visés ? Quels sont les contextes les plus favorables à l’essor des dénonciations ? Le présent ouvrage réunit des contributions d’historiens, de politistes et de sociologues venus de neuf pays. Ces contributions offrent, à travers un riche éventail d’études de cas révélateurs, passés et contemporains, une vision contrastée de la dénonciation, à la fois fruit de transformations de longue durée et témoin de l’entrée récente dans une ère marquée par des formes inédites de défiance à l’égard du pouvoir....
Jean-Paul Sartre.

Jean-Paul Sartre.

Conscience et subjectivité

Kail Michel

178 pages

Prix : 16 €

ISBN : 9782354571276

Parution : Janvier 2018

+ Pour en savoir plus

Cet ouvrage s’attache à reconstituer la chaîne conceptuelle de la philosophie sartrienne depuis l’intuition inspiratrice d’un anti-naturalisme exigeant, et écarte l’interprétation qui présente un Sartre resté prisonnier de la philosophie du sujet alors qu’il annonce, dès La transcendance de l’ego (1936), le programme d’un matérialisme comme philosophie de la liberté. La liberté sartrienne est une liberté à la fois absolue et située : absolue, elle se confond avec l’être même de l’être humain qui n’est pas mais a à être, située, elle a à être dans le mouvement de se projeter dans le monde. Cette liberté est alors distinguée de la volonté. En autorisant la critique du volontarisme, Sartre ouvre sur une pensée renouvelée de la démocratie....
La mémoire et le temps

La mémoire et le temps

L’œuvre transdisciplinaire d’Henri Hubert (1872-1927)

Olivier Laurent

354 pages

Prix : 31.5 €

ISBN : 9782354571214

Préface : Hilaire Multon

Parution : Janvier 2018

+ Pour en savoir plus

Quand Marcel Mauss entrait dans la lumière, son alter ego Henri Hubert (1872-1927) se retirait dans l’ombre. Les deux amis s’étaient pourtant promis de refonder ensemble l’étude des sociétés et des cultures : à Mauss les organisations et les pratiques sociales actuelles, et à Hubert celles du passé, dont témoignent l’histoire et l’archéologie. Ou encore : à Mauss l’espace, et à Hubert le temps. Mort trop jeune, Henri Hubert est l’un des derniers savants à avoir exploré plusieurs disciplines à la fois. Historien des religions, il a été également sociologue, au sein de l’équipe d’Émile Durkheim, mais aussi archéologue et muséographe, auprès de Salomon Reinach au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye. Les meilleurs spécialistes des travaux d’Henri Hubert ont été réunis dans cet ouvrage, pour proposer pour la première fois une vision d’ensemble de l’œuvre transdisciplinaire de ce « jumeau de travail » de Mauss. Car, dans les différents champs qu’il a explorés, Hubert a développé une approche profondément nouvelle du temps social et culturel : un temps « qualitatif » qui est celui de la mémoire....
La révolution de la servitude

La révolution de la servitude

Pourquoi l'ubérisation est l'ennemie du progrès social

Amellal Karim

208 pages

Prix : 19 €

ISBN : 9782354571283

Parution : Mars 2018

+ Pour en savoir plus

L’économie du partage déferle dans nos villes à travers des géants comme Uber, Airbnb ou Deliveroo. Ces gigantesques start-up se présentent comme des acteurs disruptifs, voire révolutionnaires, et prétendent remplacer l’ancien monde au nom de la modernité, de la technologie, de l’authenticité. Ce phénomène a un nom : l’ubérisation. Mais derrière ces beaux discours, qu’y a-t-il vraiment ? Le livre passe au crible cette mythologie et dévoile un capitalisme technologique féroce qui apporte de nouvelles formes de servitude. Dans ce domaine, la révolution technologique s’apparente bien souvent à un retour au XIXe siècle. Face à ces plateformes qui heurtent de plein fouet notre « modèle social », la puissance publique paraît dépassée, les politiques aveugles, la gauche absente. Et nous autres citoyens, démunis. Les résistances se multiplient pourtant. Au nom de la solidarité et du bien commun, de nouveaux acteurs s’emparent de la technologie pour la remettre à notre service....
Le moment trump

Le moment trump

Une nouvelle phase du capitalisme mondial

Tanuro Daniel

224 pages

Prix : 19 €

ISBN : 9782354571221

Parution : Février 2018

+ Pour en savoir plus

Alors que Donald Trump semble échapper à toute logique, Daniel Tanuro parvient à caractériser son caractère malin et la logique perverse qu’il incarne. Le « Trumpisme » est une nouvelle catégorie politique. Il combine le retour du capitalisme à une sauvagerie sans masque, la barbarie climatique montante, une tendance généralisée à l’état fort et la détermination à maintenir l’hégémonie des États-Unis mise en péril par la puissance montante de la Chine. Loin d’être un accident de l’histoire locale, il nous concerne toutes et tous directement car il ouvre une nouvelle phase du capitalisme mondial. Il stimule aussi les résistances et les mobilisations pour une extension des droits humains, démocratiques et sociaux en lien avec la protection de l’environnement....
Mixis

Mixis

Le mélange des genres chez Lucien de Samosate

Billault Alain

300 pages

Prix : 29.5 €

ISBN : 9782354571238

Parution : Novembre 2017

+ Pour en savoir plus

Observateur hors pair, critique acerbe, orateur virtuose qui manie l’humour et l’ironie tout autant qu’il se plaît aux références intertextuelles et aux réflexions métalittéraires, Lucien de Samosate est un des grands noms du IIe siècle après J.-C. Son influence sur des œuvres aussi variées que l’Éloge de la Folie d’Érasme, Pantagruel et Gargantua de Rabelais, les Dialogues des morts de Fontenelle, les Voyages de Gulliver de Swift et les Petites œuvres morales de Leopardi témoigne de l’étendue de ses expérimentations littéraires. C’est à l’une des spécificités de l’écriture lucianesque, la mixis, que le présent ouvrage est consacré. Le mélange des genres à l’œuvre chez Lucien y est examiné par un ensemble de spécialistes dans ses dimensions théoriques et pratiques. En effet, si Lucien se revendique fièrement comme l’inventeur d’un type particulier de mélange, le dialogue comique, une multiplicité d’autres formes, d’autres « ingrédients » sont convoqués dans ses textes. En s’interrogeant sur la nature de la mixis, sur ses modalités et sur ses fonctions, ainsi que sur ses effets, il s’agit de proposer une synthèse sur un des éléments clés de la poétique lucianesque....